Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:39
en cette période d'examens, peu de temps pour bloguer.
 
néanmoins ces derniers temps, il m'arrive de jouer des morceaux de Chopin en "récréation" dont la fantaisie-impromptu que  tout pianiste à partir d'un certain niveau rêve de jouer, et bien jouer !
 
 
attention : paragraphe "langue de pute"
qui ne savonne pas sur les traits véloces de la main droite sur vague -quelque peu agitato- de la main gauche dans ce mélange charmant de 3 pour 4 ? même les pros ont quelques appréhensions !!
cela me rappelle le concert d'un jeune pianiste, lauréat d'une bourse de banque, qui jouait plutôt bien. tout son programme avait été, semble-t-il, soigneusement rôdé. puis vint le moment du bis où le pianiste se lança dans cette pièce, l'air de dire "vu comme je joue bien des musiques difficiles, je peux tout jouer sans me poser de questions" et là, erreur : les petits défauts de l'enfance réapparaissait. c'était mignon ! ;^)

quelques astuces pour mieux gérer les traits de vélocité.
 
d'abord, faire "chanter" la ligne de vélocité : c'est une mélodie ! arrêtons d'aligner les notes comme autant de balles de kalachnikov ! essayons de faire progresser chaque cellule de son premier point à son dernier point (première cellule main droite : SOL# la sol# fa## sol# do# mi ré# do# ré# do# si# do# mi SOL#) puis relier les cellules entre elle : au lieu de les enchaîner à la kalachnikov, faire évoluer chaque cellule comme l'opération sus-décrite. essayez de chanter au clair de la lune de façon saccadée, sans beauté : c'est la kalachnikov. chantez le de la plus belle manière, bien lié : c'est de la mélodie !
on peut compléter ce travail avec un peu d'analyse, par exemple la 1ère cellule (se focaliser sur la 1ère cellule de la main droite devient vite un défaut, on ne rejoue que ça et pas le reste => ATTENTION ! ou bien "uwaga" comme aurait peut-être dit Chopin (ouvaga)) : il s'agit d'une double broderie autour d'une note-pivot qui offre des dissonances bienvenues ici : sol# la sol# fa## puis un renversement de l'accord de tonique de do# mineur empoyé à la  manière de Chopin : enroulement de la main et apoggiature vers ré# et ce schéma, cette période est reprise plus haut sur l'état fondamental de l'accord sus-nommé.
oui, cela fait beaucoup de mots, mais plus vous pouvez être précis sur ce que vous jouez, décrire le phénomène, plus les fichiers se rangent correctement dans la "tour de contrôle" ;^)

ensuite quelques données technico-acoustiques :  
- partez bien de la basse (la première note de chaque pulsation est à entendre à la main gauche et non à la main droite), entendez bien sa progression horizontale en lien avec la main droite (la première note de chaque sextolet) sentez le balancement tranquille qui vous empêche de paniquer/perdre le contrôle main droite.
 
- écoutez tout le sextolet et pas seulement la basse : faites-en une mélodie, ne le faites pas passer par-dessus la main droite mais ne la négligez pas. elle a une forme de " U à l'envers" => faites sentir ce "dessin", la courbe, de manière acoustique. Ensuite, mélangez bien l'harmonie qui s'en dégage avec le trait de main droite. PAS deux mains juxtaposées mais deux mains qui se mélangent dans le son, tout en gardant une hiérarchie sonore répondant au "que doit-on entendre principalement ?"
 
- assurez-vous que les 2 pouces se rejoignent en même temps quand c'est le cas. (on parle de connexion des 2 mains entre elles)
voilà déjà quelques détails.

personnellement, j'arrive à en donner, si je suis bien concentré, quelque chose de pas trop affreux. détaillé sans atteindre la sonorité d'une horlogerie, ce n'est pas le but, l'idéal sonore pour cette pièce ! (d'après moi)
cette pièce de Chopin me fait penser à une chanson de Barbara, comme si elle chantait la main droite, dans  une ambiance de pluie. la main gauche qui commence sonne comme des nuages noirs annonçant la pluie ineluctable, et 1, 2, 3 gouttes apparaissent, avant que ne surgisse "les cordes du ciel" et mouillent intégralement la chaussée. c'est une chanson triste comme en chante Barbara parfois, "mon père" par exemple, avec une partie centrale et une coda consolatrice après cette pluie qui tombe dans mon coeur : comme si tout à coup le soleil apparaît derrière les nuages chargés et fait apparaître un arc-en-ciel.
 
pour finir, je dirais qu'il y a un élément sur lequel il faut bien plus réfléchir que les traits véloces : c'est la mélodie en réb majeur qui ne s'arrête ni sur la première blanche, ni sur la deuxième, sommet de la mélodie, mais continue jusqu'à la descente et savamment coupée à partir du sib de la main droite, comme contenant encore un peu de ce déchirement intérieur. je trouve cela difficile à rendre dans la progression. il me faut encore le soigner !
 
à bientôt !
Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 13:30
me revoilà après un peu d'absence, pris par mon concours à Mayenne où je me suis fait éliminer d'entrée de jeu !
 
qu'importe, j'ai profité des jours suivants pour me reposer, voir la Mayenne, lieu de vie de mes arrière-grand-parents (beaucoup de moments magiques et émouvants, voir la maison où ma mère est née, où elle passait ses vacances chez sa grand-mère, la campagne, l'étang des perles...)
 
j'en ai aussi profité pour créer un petit morceau en quelques heures pour l'anniversaire de ma cousine, une sorte d'improvisation fixée avec les thèmes de joyeux anniversaire et sto lat.
sto lat est le chant d'anniversaire polonais. Les paroles sont les suivantes :
 
Sto lat! Sto lat! Niech żyje, żyje nam!
Sto lat! Sto lat! Niech żyje, żyje nam!
Jeszcze raz, jeszcze raz! Niech żyje, żyje nam!
Niech żyje nam!
 
ce qui signifie :
 
Cent ans ! Cent ans ! Qu'il vive, vive (parmi) nous !
Cent ans ! Cent ans ! Qu'il vive, vive (parmi) nous !
Encore une fois, encore une fois ! Qu'il vive, vive (parmi) nous !
Qu'il vive (parmi) nous !
 
ici une sorte de rendu musical :
 
 
vous aurez peut-être remarqué qu'il y a d'autres paroles ensuite, il faut savoir qu'il existe, d'après wikipédia, de nombreux couplets et variantes de ces couplets !
mais pourquoi du polonais me direz-vous ?? eh bien ce sont mes origines via ma famille paternelle ! et je me souviens de ces anniversaires où l'on chantait le refrain ! (refrain qui a une curieuse structure rythmique inégale)
comme ma cousine a épousé mon cousin germain (qui ne s'appelle pas Germain ^^) j'ai souligné le mélange du français et du polonais en traitant les 2 thèmes dans des atmosphères, couleurs et prolongements rythmiques qui les "détournent" un peu comme un mozinor nous fait rire avec ses vidéos détournées.
voici ce que ça donne :

 

 

bien sûr, ce n'est qu'un petit divertissement que j'ai fait en quelques heures, il aurait pu être mieux construit, habillé, pensé etc... (une fois j'avais imaginé le thème de sto lat dans une ambiance chopinienne de nocturne... ça m'amuse toujours de reprendre ces thèmes ^^)

 

par contre, ce sur quoi il pourrait être utile de travailler c'est de réaliser une version pour choeur (4 voix) de "joyeux anniversaire" car c'est quand même parfois assez affreux d'entendre cette chanson massacrée chez les non-musiciens et de sentir l'envie d'inventer des voix à la tierce, sixte ou fondamentale harmonique chez les musiciens, souvent, à leurs risques et périls (quoiqu'avec des chanteurs qui plongent dans le contre-ut, c'est parfois drôle)

Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 19:02

hm hm !! est-il besoin de commenter l'absence flagrant de vie sur ce blog ? tant que je n'aurai pas une bonne connexion internet chez moi... difficile !

en attendant, je travaille entre autres cette pièce, la deuxième ballade de Chopin. je reste fasciné par cette interprétation mais je constate des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord.

et vous, qu'en pensez-vous ?


 
Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 20:00

depuis quelques jours, j'écoute plusieurs versions des morceaux que j'interprète pour me faire une idée de ce que plusieurs artistes proposent, ce qu'on peut faire avec le matériau de la partition...

je suis tombé sur cette "vidéo" qui est assez spéciale pour Des Abends ! très lent ! dirigé de façon très personnelle !!

 

 


 
la fameuse Maria Yudina qui était une dissidente du régime soviétique était pourtant fort appréciée de Staline et l'histoire folle raconte qu'elle fut réveillée en pleine nuit pour enregistrer "sur le pouce" un concerto de Mozart à la demande express du tyran qui, l'ayant écouté, en fut bouleversé, offrit de l'argent à la pianiste ; mais celle-ci déclara qu'elle donnerait l'argent à l'Eglise pour adresser des prières aux victimes de Staline.
il fallait oser !
 

 

Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 09:44

aujourd'hui c'est fanfare pour rigoler un coup ! (huhuhu) jouez à la direction ^^

 

fanfare de kek

 

qui vient de chez kek, un blogueur bd que j'aime bien lire "loooooooooool"

hem...

chez Kek

 

car oui j'adore les bd et mangas et bien sûr les blogs bd, entre Laurel, Boulet, Pénélope Jolicoeur, Piratesourcil, Martin Singer... et tant d'autres, au gré du web !

 

et comme une fanfare ne vient jamais seule

 

 


 

 

étude fanfares de Ligeti

Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 21:00

ah verdammt, das ist ein französich blog ! *penser à se remettre à l'allemand avant la rentrée, puisqu'au cnsmd nous avons une langue étrangère à étudier so Deutsch spreche ich ein bischen !

 

alors, connaissez-vous Wolf ? parce que moi nada ! (j'ai fait aussi de l'espagnol au lycée ^^)

 

j'en avais très vaguement entendu parler. je n'en ai jamais entendu en concert !! (faut dire que je sors peu)

il y a quelques semaines j'avais fait un délicieux exercice de transposition sur un de ses lieder (mélodies en français) et je gardais le plaisir de la découverte à poursuivre en tête. en effet, ça m'avait fait une sacrée impression, du genre des trucs à connaître absolument !

 

et puis v'là qu'un ami me donne des liens dont celui-ci :

 

 


  kennst du das Land ? le titre d'un texte de Goethe que j'oserai humblement traduire, après un an d'allemand par : "connais-tu le pays ?" so, kennst du ?

chanté par la fameuse grande cantatrice Elizabeth Schwarkopf dont je ne connais pas spécialement la vie ni le travail (on s'apercevra vite que je ne connais pas grand-chose !)

 

et puisque c'est la nuit :

 

 


so, gute Nacht freuden ! ^^

 

ps : si vous avez des liens, infos sur ce compositeur, ses pièces à découvrir, tout ça tout ça, ben ne vous gênez pas !!

Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:58

à la manière de... Viollet-Leduc

 

petit test de lien... et petite improvisation de votre serviteur pour commencer !

 

ps : ça marche... mais comment avoir le lecteur dans le post... si quelqu'un a la réponse... ponse... ponse...

 

^^

 

dès que je veux mettre le lien du lecteur musique j'ai un message d'erreur qui m'emmène vers cette page...

 

lien

qui envoie vers un autre lien si on veut

autre lien

 

aaaah, si je n'étais pas une buse en info ! j'ai créé un fichier user.js puisque je n'en ai pas vu, j'ai créé un fichier texte, ai copié/collé, mis toutes sortes d'adresses pour tester... en vain !

Repost 0
pianiste-lyon - dans musique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pianiste-lyon
  • Le blog de pianiste-lyon
  • : partager sur l'art, sur la musique, sur le piano ! blog d'un pianiste en herbe explorant l'existence
  • Contact

  • pianiste-lyon
  • jeune étudiant en piano au CNSMD de Lyon
  • jeune étudiant en piano au CNSMD de Lyon

Recherche